Les varans - famille des Varanidés


Squamates – Toxicofères – Anguimorphes – famille des varanidés crée par J. E. gray en 1827. Pas de division en sous-familles.


 
Cette "petite" famille se compose de 79 espèces au sein d’un seul genre : Varanus. Beaucoup d’espèces n’ont été que récemment décrites et d’autres le seront encore à l’avenir, pour qui croit que la taxinomie et la systématique sont des disciplines ennuyeuses et poussiéreuses, les varans sont là pour montrer le contraire !

Lézards au corps élancé, au museau pointu, aux pattes puissantes, à la queue longue et mobile, ils ne portent pas de crêtes, ni cornes, ni fanons. Leurs corps, comme leur anatomie, sont adaptés pour leur garantir endurance et agilité car ce sont des prédateurs vifs. Néanmoins, tous ne sont pas géants de plusieurs mètres, les plus petits ne sont pas plus grands que les lézards de nos campagnes françaises. Ce ne sont pas non plus des « môchetées » baveuses, on y trouve sont quelques-uns des reptiles les plus colorés : le bien nommé varan émeraude (Varanus prasinus) en est un bel exemple.

Les varans vivent uniquement en Afrique, au Moyen-Orient, en Asie tropicale et en Australie. On les rencontre dans les forêts tropicales comme dans les déserts. Certains sont terrestres d’autres arboricoles, beaucoup ont de fortes affinités avec l’eau. Ce sont des animaux opportunistes qui savent s’adapter au milieu où ils vivent et en exploiter toutes les ressources.

Beaucoup d’idées reçues planent sur ces lézards. Certes ce sont des prédateurs vifs, de redoutables chasseurs, que ce soit d’insectes ou de grands mammifères, mais ce sont aussi des lézards intelligents. Tous ne sont d’ailleurs pas des « viandards », trois espèces se nourrissent principalement de fruits.

Ce ne sont pas non plus des fossiles vivants ou des « témoins » de l’âge des dinosaures auquel – de manière presque machinale – les documentaires ont tendance à relier les gros lézards d’aujourd’hui… Fossile vivant toi-même !

Les varans sont ovipares, tous pondent des œufs. C’est au sein de ce groupe où on a découvert des cas de parthénogénèse, c’est à dire des femelles pondant des œufs fertiles sans qu’il y ait eu accouplement.

Prêt à entrer dans le monde des varans?
Les versions PDF vous permettent de conserver les articles ou de les imprimer pour les lire confortablement mais aussi de les partager.

 
Qu’est-ce qu’un varan ? Classification, morphologie…
Version PDF

Où et comment vivent les varans ? Répartition, écologie…
Version PDF

Portrait : Varanus griseus, le roi du désert.
Version PDF

Zoom : Varan de Komodo : fossile vivant toi-même !

Zoom : Un avion, un dragon et la diffusion d’une fausse information.

Terrariophilie : Recette pour un varan des savanes heureux.

 
 
Quelques vidéos:
  • Deux varans qui se battent, en pleine rue! Voir.
  • Le varan du Nil pilleur de nids de crocodiles (arkive.org): Voir.
  • Un Varan de Gould débusquant une proie. Voir
Sites à voir:
  • Le site de l'International Varanidae Interest Group et leur revue Biawak (accessible en ligne). http://varanidae.org
  • Liste des espèces de varanidés (reptile-database) : Lien.
  • Le site de Bernd Eidenmüller (anglais et allemand): Lien.
Bouquins à avoir:
  • "Varanoids lizards of the world" Eric R. Pianka et Dennis R. King - Indiana University Press
  • "The natural history of monitor lizards" Harold F. DeLisle - Krieger pub.
  • "Goannas - the biology of varanid lizards" Dennis King & Brian Green. UNSW Press
  • "Monitor lizards - natural history, captive care and breeding" - Bernd Eidenmüller - Chimaira
Documents:
  • Un excellent document en anglais sur les varans en général et les varans australiens en particulier: Fauna of Australia – Family Varanidae.
  • KOCH A., ZIEGLER T., BÖHME W., ARIDA E. & AULIYA M. 2013. Pressing problems : distribution, threats and conservation status of the monitor lizards (Varanidae : Varanus spp.) of the southeast Asia and the Indo-Australian archipelgo. Herpetological conservation and biology 8. P. 1-62 - Lien vers PDF.
  • Un article sur le sous-genre Euprepiosaurus avec des clés d'identification: ZIEGLER T., SCHMITZ A., KOCH A. & BÖHME W. 2007. A review of the subgenus Euprepiosaurus of Varanus (Squamata : Varanidae) : morphological and molecular phylogeny, distribution and zoogeography, with a identification key for the members of the V. indicus and V. prasinus species groups. Zootaxa 1472. P ;1-28. Lien vers PDF
     




 



Créé avec Créer un site
Créer un site